Print Friendly, PDF & Email

Naissance

L’histoire du Rubik’s Cube commence dans les années 70. Il a été inventé le 19 mai 1974 par le sculpteur et professeur d’architecture hongrois Ernö Rubik qui s’intéresse à la géométrie et à l’étude des formes en trois dimensions. Ernő Rubik obtient en 1976 le brevet hongrois HU170062 pour le « Cube Magique » (“Büvös Kocka” en hongrois), mais ne demande pas de brevet international.

L’idée initiale d’Ernő Rubik était de construire un cube afin d’amener ses étudiants à deviner quel était son mécanisme interne, comment les petits cubes pouvaient tourner suivant trois axes tout en restant solidaires, et ainsi de les intéresser à la géométrie en trois dimensions.

Ce n’est qu’ensuite après suggestion d’un ami, qu’Ernő Rubik décide de colorer chaque face d’une couleur différente, constatant alors qu’après mélange, l’ordre initial du cube s’avérait extrêmement difficile à retrouver (une chance sur 43252003274489856000 à chaque rotation). Il eut alors l’idée de le commercialiser en tant que « casse-tête » géométrique et mathématique.

Commercialisation

Le produit est testé en 1977, et les premiers cubes se vendent peu après dans les boutiques de jouets de Budapest et devient rapidement très populaire en Hongrie via le bouche-à-oreille. Il est bientôt connu dans toute l’Europe.

En septembre 1979, à l’instigation de Bernard Farkas, un accord est signé avec Ideal Toys pour distribuer le cube mondialement. Ideal Toys renomme alors le cube « Rubik’s Cube » et les premiers exemplaires sont exportés de Hongrie vers mai 1980, en direction de Londres, de New York et de Paris.

Essor

L’engouement international pour le cube commença en 1980 pour durer environ 3 ans. Plus de 100 millions de cubes sont vendus entre 1980 et 1982. Le « Rubik’s Cube » gagne le prix des distributeurs de jouets britanniques en 1980 et de nouveau en 1981. Selon le site internet officiel Rubiks.com, 400 millions de Rubik’s cubes auraient été vendus sous le label officiel depuis 1980 à nos jours.

En 1981, Patrick Bossert, écolier britannique de douze ans, publie sa solution détaillée. You Can Do The Cube qui s’est vendu à 1,5 million d’exemplaires à travers le monde, dans 17 éditions différentes. Il est numéro 1 des best-sellers du Times et du New York Times en 1981. Cependant, ce n’est pas le meilleur livre pour traiter du sujet, mais il a le mérite d’avoir été traduit dans la langue de Molière.

Il y eut beaucoup d’émissions avec des concours de vitesse et des numéros autour du cube. Il y eut même une série dessin animé qui lui fut consacré. Beaucoup de clubs se sont également créés un peu partout.

Evolutions

De nombreux jeux similaires sont distribués peu de temps après le Rubik’s Cube, notamment le « Rubik’s Revenge », une version 4×4×4 du Rubik’s Cube. Il existe aussi une version 2×2×2 « Pocket Cube » et 5×5×5 « Professor’s Cube ». Aujourd’hui, le Rubik’s Cube est copié sous licence par de nombreux distributeurs par le monde (Dayan, MoYu, QiYi, etc.).

Depuis juin 2008, la marque V-Cube vend les modèles en 6×6×6, 7×7×7 et 8×8×8 ; ces modèles sont également disponibles actuellement sous d’autres labels jusqu’à la version 13x13x13. Une version unique 17x17x17 a également été produite par un Oskar van Deventerz grâce à l’impression 3D, si vous êtes tentés, il vous en coutera 2000 dollars américains ! En 2018, Grégoire Pfennig, un français, a créé à l’aide d’une imprimante 3D un cube 33x33x33 pesant 3,157 kg !

Dan Harris a publié en 2008 Speedsolving the Cube, un guide de référence uniquement disponible en anglais, qui traite de la méthode pour débutants, mais aussi de manière détaillée de la méthode CFOP ou Friedrich. Il introduit aussi les méthodes de résolution simple pour les autres types de cubes : pocket cube, Rubik’s revenge, Rubik’s professor.

%d blogueurs aiment cette page :